Biographie de M. Rossignol

M. Philippe Rossignol a apporté, au-delà des mérites pour lesquels il a été nommé dans le grade de chevalier des Arts et Lettres, une contribution significative à la connaissance de l'histoire et du patrimoine de la Caraïbe, et plus spécifiquement de la Guadeloupe et de la Martinique. Toute son activité personnelle et associative sont marquées par un sens élevé du bien public et le souci d'ouvrir au plus grand nombre l'accès aux sources généalogiques.

 

En effet, non seulement il a impulsé et fourni un premier support durable et décisif à la généalogie « pour tous » aux Antilles, avec l'association Généalogie et histoire de la Caraïbe et son bulletin, Philippe Rossignol et Bernadette, son épouse, ont ouvert toutes les données de ce bulletin en le publiant en ligne, avec une base de données permettant de retrouver toutes les mentions patronymiques citées dans le bulletin depuis sa création en 1981.

 

Rappelons que Généalogie et histoire de la Caraïbe (www.ghcaraibe.org ) est le plus ancien site généalogique français, ouvert en 1996 !

 

Ils ont activement participé, en apportant leur aide technique et leur expérience, aux apprentis généalogistes d'origine antillaise en région parisienne, à retrouver leurs origines, et à dépouiller des sources spécifiques, les registres de nouveaux-libres de Guadeloupe.

 

Ces actions de mise en partage des données et du savoir s'inscrivent dans un champ culturel, mais aussi social, en participant à l'effort de cohésion sociale que la pratique de l'histoire familiale encourage dans des milieux marqués par la migration, et souvent éloignés des institutions culturelles officielles.

 

Pour rappel, avant 2008, M. et Mme Rossignol avaient mis en ligne gratuitement, à leurs frais et à ceux de l'association qu'ils président, une base de données patronymique sur les victimes de l'éruption de 1902, dans un partenariat  avec les Archives départementales de Martinique, qui s'est ouvert à plusieurs contributeurs, dont l'AMARHISFA (Association martiniquaise de recherche sur l'histoire des familles) qu'ils ont portée sur les fonts baptismaux en 2002. Ces données ont étés remise à la Collectivité territoriale de la Martinique, pour être intégrées dans la plus grande base patronymique d'après les sources d'archives, au sein de la Banque numérique des patrimoines martiniquais.

 

Ils ont également publié plusieurs ouvrages et articles d'histoire antillaise.

 

Enfin, toujours dans le même souci de partage et d'accès aux sources, M. et Mme Rossignol ont bénévolement mis en ordre le fonds du plus important chercheur en histoire moderne des Antilles de la génération des années 60, M. Gabriel Debien, qui leur avait été confié, avant d'en faire dépôt, entre 2006 et 2012 aux Archives départementales de la Gironde.

 

Ils ont également établi l'inventaire d'un autre fonds sur l'histoire de la Caraïbe (Cuba), le fonds Chauviteau, afin qu'il soit donné dans les meilleures conditions possibles, et le fonds Lucile Bourrachot (fichier généalogique) aux AD de la Gironde. Ils ont également confié à plusieurs services publics des archives privées d'intérêt local (AD Manche, Loiret, Martinique).