Expositions virtuelles

Archives et citoyenneté

Sur le thème « Patrimoine et citoyenneté », la 33ème édition des Journées européennes du patrimoine nous invite à appréhender les lieux et les monuments emblématiques où la citoyenneté s’est construite et dans lesquels elle s’exerce quotidiennement.

Les services publics d’archives sont au cœur d’un enjeu de citoyenneté fort : d’une part, conserver et donner accès aux actes qui garantissent les droits de l’administration et du citoyen, d’autre part, contribuer à la formation du citoyen et au lien social par leur action culturelle et éducative.

Les Archives gardent aussi la mémoire de la marche vers la citoyenneté, avec ses luttes et ses soubresauts. Cette exposition souligne quelques moments-clés de cette histoire: l’accession à la liberté pour tous les hommes ; la conquête de l’égalité des droits politiques d’abord revendiquée par les libres de couleur, et qui se poursuit avec l’avènement de la République ; la demande de justice sociale qui fait d’un « citoyen entièrement à part », un citoyen « à part entière ».

 


Le jardin des plantes de Saint-Pierre (1803-1902)

Promenade au cœur d'une nature apprivoisée

 

Cette excursion virtuelle résulte de l’exposition, élaborée dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, 2014, sur le thème « Patrimoine culturel, patrimoine naturel », est une invitation à redécouvrir ce jardin, les enjeux qui ont prévalu à sa création et conduit à sa pérennité, ses fonctions, les difficultés et nécessaires adaptations pour maintenir son existence et enfin ses richesses acquises dans la ferveur des échanges scientifiques et la promotion de la botanique.

Retrouvez aussi le jardin de Saint-Pierre à la Une de septembre 2014 "A la découverte du Jardin des Plantes de Saint-Pierre.".

 


Solange Fitte-Duval

Le don de soi

 

« La génération montante ne doit pas maintenir des clans ; il faut savoir et comprendre pour agir et au lieu « d’écouter des histoires », se pencher sur l’histoire. »


Aimé Césaire, Poésie et Politique

« La pression atmosphérique ou plutôt l'historique Agrandit démesurément mes maux Même si elle rend somptueux certains de mes mots. »


Calendrier lagunaire, Moi, laminaire, 1982.


« Césaire, poésie et politique » : cette association choisie comme fil rouge par les Archives départementales frappe comme une évidence tous les Martiniquais, tant ils ont assimilé ce grand homme à la vie politique du XXe siècle et au monde de la poésie engagée. Cette exposition invite à questionner cette évidence, à réviser ces étiquettes et ces catégories toutes faites, grâce à une présentation inédite associant documents d’archives et œuvres, rassemblés grâce aux généreux prêts et dons de nombreuses personnes et institutions. Cette exposition virtuelle est une reprise de celle présentée aux Archives départementales du 5 novembre 2013 au 24 janvier 2014 à l'occasion du centenaire d'Aimée Césaire. Aujourd'hui accessible à un public élargi, usagers d'internet des quatre coins du monde, elle se veut une introduction à Aimé Césaire à destination d’un public désireux d’acquérir les notions essentielles sur la portée de sa pensée et de son œuvre littéraire et politique, pour la Martinique, pour les diasporas noires et pour le monde.


Les mémoires de la table ; l'alimentation à la Martinique du XVIIe siècle aux années 1980

Les Archives départementales mettent en scène une histoire de l’alimentation en Martinique depuis l’époque amérindienne jusqu’au début des années 1980.

A partir de documents d’archives et d’objets muséographiques, il s’agit de montrer l’évolution des composantes d’une cuisine métissée qui, à partir de l’héritage amérindien, s’est enrichie au gré des migrations successives (européennes, africaines et indiennes) : cartographie des ingrédients, présentation des modes de préparation et des lieux de la cuisine. Il est aussi question d’appréhender le rapport des Martiniquais à l’alimentation et à la table, véritable marqueur d’une appartenance sociale, où coexistent dès le XVIIIème siècle une alimentation « rationnée » destinée à l’esclave, une cuisine « gastronomique », véritable art de vivre développé dans les milieux bourgeois, et une cuisine simple, propres aux milieux populaires (à partir de la seconde moitié du XIXème siècle). Ce rapport à l’alimentation a par ailleurs été profondément modifié pendant les périodes de disette, comme celle vécue « an tan Robè », ou encore avec l’uniformisation des modes alimentaires dictée par la société de consommation (à partir des années 1980).


Enfances martiniquaises

Basé sur une exposition organisée en 2001 par les Archives départementales sur l’histoire de l’enfance, ce parcours nous dévoile, des éléments de compréhension des conditions de la vie enfantine en Martinique du milieu du XIXe au milieu du XXe siècle.
De nombreuses thématiques telles que les conditions de la naissance, la famille, l’éducation, le travail… y sont abordées.


Gauguin-Martinique «au pays des dieux créoles», 1887

Les Archives départementales de la Martinique vous invitent à un voyage virtuel à la Martinique sur les pas de Paul Gauguin.
Ce parcours résulte d’une exposition créée en 2003 à l’initiative de la Société des Amis des Archives, des Archives départementales et du Mémorial d’art Paul Gauguin, a l’occasion du centenaire de la mort de Paul Gauguin
Conception et textes : Dominique Taffin, avec la participation de Maïotte Dauphite et de Léo Elisabeth
Numérisation des documents : Gil Pierre-Louis, atelier des Archives départementales de la Martinique


L’histoire à la carte, 1528-1856

Les cartes présentées dans cette exposition proviennent du don de la collection personnelle de Monsieur Jeffrey Bodington.
Cet Américain demeurant à San Francisco, s'est épris de la Martinique et y vient chaque année depuis plus de dix ans.
Collectionneur de cartes anciennes, il a souhaité dès le début des années 2000 prolonger cet attrait en rassemblant les représentations de la Martinique, mais aussi de la Guadeloupe et d'autres îles de l'archipel.
Composée de cartes originales du XVIe au XIXe siècle incluant de nombreuses pièces rares, cette collection exceptionnelle par sa cohérence contribue fortement à compléter la collection de cartes déjà disponibles aux Archives départementales de la Martinique.
A travers ce don, Mr Bodington offre un véritable trésor d'archives à tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à l'histoire de la cartographie des Antilles et singulièrement à l'histoire de la Martinique.

Cette exposition virtuelle a été tiré du site du Conseil Général de la Martinique : "L’histoire à la carte, 1528-1856" (C) 2008 - Conseil général de la Martinique