Fonds photographique Jean-Baptiste Delawarde

 

Auteur : Etabli par Freddy Vaudran, assistant de conservation du patrimoine, avec la collaboration de Alessandro Lavopa, assistant de conservation du patrimoine, sous la direction de Dominique Taffin, directrice des Archives départementales.
Datation : 1935-1941
Cote : 31Fi
Organisme responsable : Archives départementales de la Martinique
Description physique : 98 photographies


Origine

Delawarde, Jean-Baptiste


Biographie ou Histoire

Né à Amiens, c'est en 1929 que le Révérend Père Delawarde part pour la Martinique où il est nommé vicaire, d'abord à la cathédrale de Fort-de-France, puis à celle du Lorrain. Il occupera ensuite au fil des années les fonctions de curé au Prêcheur, à la paroisse de Redoute, directeur de la Tracée, directeur du journal "La Paix", supérieur au Séminaire Collège, curé à la paroisse de Saint-Pierre, supérieur principal des PP. du Saint-Esprit, de la Martinique et de la Guadeloupe. Il quitte la Martinique en 1963 pour des raisons de santé et retourne en France où il devient aumônier d'hôpital et prédicateur de retraites. Il meurt à Chevilly en avril 1983. Chercheur passionné et chargé de mission par le Muséum d'Histoire naturelle de Paris, le Père Delawarde est non seulement le pionnier des travaux sur la géographie humaine à la Martinique, mais aussi un passionné d'archéologie. Ainsi en 1935 il participe à des fouilles à l'Anse Belleville au Prêcheur et vers 1939 au Marigot. Il effectue ensuite plusieurs fouilles en compagnie d'Eugène Revert à Pacquemar au Vauclin, à Sainte-Marie et surtout au gisement de Vivé au Lorrain qu'il a lui même découvert. Ses travaux demeurent à l'origine de la recherche archéologique en Martinique. Il laisse une riche et importante oeuvre littéraire et photographique tant sur la géographie humaine que sur l'archéologie à la Martinique.

Modalités d'entrée

Don.

Présentation du contenu

Fonds photographique couvrant les années 1935 à 1941 réalisé par le Révérend Père Jean-Baptiste Delawarde. D'une grande richesse, ce fonds traite divers aspects de la vie paysanne à la Martinique et immortalise dans leur quotidien des gens de conditions modestes. On y retrouve entre autres de nombreuses vues de quartiers ruraux, de paysages, de portraits de travailleurs des champs, ainsi que de multiples aspects de l'habitat rural avec la case en élément central. Bon nombre de ces images ont été publiées dans l’ouvrage de géographie qui a longtemps fait référence «La vie Paysanne à la Martinique - Essai de géographie humaine, 1937 ». Le fonds présente par ailleurs bon nombre de clichés sur l'archéologie martiniquaise documentant l’occupation amérindienne de la zone. On y découvre des vues des vestiges précolombiens (modelages, vases, molettes, armes...) provenant des résultats des fouilles menés sur les gisements de l'Anse Belleville au Prêcheur, Lassalle à Sainte-Marie, l'Adoration au Marigot, Paquemar au Vauclin ou encore Vivé au Lorrain.

Conditions d'accès

Librement communicable.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à autorisation.